Historique du Temple de l'Eternel

Sur les traces de la foi

Il y a des moments difficiles où nous avons besoin d'un signe de Dieu pour avancer.

Le cas du « Temple de l'Eternel » une église des Assemblées de Dieu en est une illustration. Quand j'arrivais en Mai 1998 à Dédougou, je n'avais qu'une certitude: Le Seigneur voulait de moi dans cette ville.

L'appel de Dédougou

En effet, en Mai 1989, alors que je découvrais pour la première fois cette ville, le Seigneur me parlais au travers d'un songe: Il me présenta un vaste champ en maturation et personne pour récolter. Et la voix de retentir en moi: « La moisson est grande et il y a peu d'ouvriers. Priez le maître de la moisson afin qu'il envoie des ouvriers dans la moisson (Mathieu 9:37- 38).

J'écrirai le lendemain au pasteur de l'époque, le Missionnaire Zacharie CONVOLBO pour l'expliquer avec quelques pensées de ma part. Cette lettre fera l'objet d'une lecture publique à l'assemblée à son temps.

A mon affectation sur Dédougou par les autorités administratives, le Seigneur me rappellera mon engagement. C'est dans cet état d'esprit de service, que j'arrivai dans cette ville en Mai 1998.

Le signe du Seigneur

Après avoir décidé de fonder une assemblée et choisi une zone d'implantation, qu'interviendra ce que j'appelle la confirmation du Seigneur:

Alors que je faisais des emplettes au centre commercial de Dédougou, un homme s'approcha de moi et s'enquérait de mon identité:

Est ce bien vous le Pasteur OUEDRAOGO?

Après quelques hésitations et ne sachant pourquoi il me posait cette question, je lui déclarais: « Oui ».

Il me rassura et m'informa que le Seigneur l'a convaincu la nuit de me céder sa parcelle de terrain pour la construction d'un lieu de culte. Comme il ne me connaissait pas physiquement, il voulait se rassurer. Il m'invita à visiter le terrain pour m'assurer si cela me convenait. Chose que j'ai refusé de faire car si le Seigneur me donne un terrain pour son oeuvre, il ne m'appartient plus d'en discuter.

Je prenais alors ses coordonnées afin de le contacter en cas de besoin d'édification. Par la suite je me rendrai compte que le lieu était dans la zone choisie et correspondait au besoin d'une façon parfaite. Nous appellerons ce lieu de culte du nom de « Temple de l'Eternel » car, Il y a pourvu Lui même.

Les premiers pas

Le Conseil régional de l'église des Assemblées de Dieu de la Région de Dédougou tenu a Bendougou les 26, 27 et 28 Juillet 1999 donnera son accord pour l'ouverture de l'Eglise. Ainsi, le 9 Septembre 1999, nous commencions les premières réunions. Trois semaines durant, les seuls participants étaient mon épouse, mes deux enfants et moi. Mon épouse Chantal dirigeait les chants, mes deux enfants Emmanuelle et Josias jouaient aux djembés taillés sur mesures et moi je prêchais. Il en fut ainsi pendant trois semaines; des enfants, attirés par notre musique, s'approchèrent puis rentrèrent. Il en sera ainsi pendant près de 5 mois. J'étais le Pasteur des enfants, car ils étaient les seuls à participer au culte. Puis les enfants amenèrent leur maman et quelque papa se joignirent à nous.

Le premier baptême d'eau interviendra le 13 Février 2000.